Astrologie ? On vous dit tout en bref !7 minutes de lecture

Publié par TeamPamplemousse le

Kézako ? Avis d’une praticienne

Qu’est-ce que réellement l’astrologie ? A-t-elle un réel impact sur chaque individu ? En quelques mots, on vous résume le phénomène.

Tout d’abord, il faut savoir que l’astrologie est considérée comme une science “inexacte” ou “ésotérique”. En effet, elle se concentre sur la personnalité des individus et en fonction de “forces qui nous dépassent”, liées à la force “magnétique” des objets cosmiques environnants… En considérant que le champ magnétique de la lune a déjà une influence prouvée sur les marées ou sur le cycle menstruel féminin, pourquoi ne pas également considérer un effet plus vaste ?

L’astrologie est, par définition Wiki : “un ensemble de croyances et de pratiques fondées sur l’interprétation symbolique des correspondances supposées entre les configurations célestes (la position et le mouvement des planètes du système solaire) et les affaires humaines, collectives ou individuelles”.

Mais, par expérience de l’astrologie, basée sur une encyclopédie d’astrologie, un site web spécialisé, et une pratique assidue (bibliographie à la fin de l’article), voici ce que j’en dis.

L’astrologie permet d’offrir un second point de vue ; sur une situation ou sur un état donné. Cette discipline permet d’étudier l’individu sous “le point de vue astrologique” comme il pourrait s’avérer possible d’étudier l’individu sous le point de vue anatomique, psychique, par compétences…

Pour autant, ce n’est pas ce point de vue qui nous définit en tant que personne dans son entièreté. Personne ne connaît davantage une personne que la personne concernée. C’est pourquoi la discipline s’articule surtout autour d’un échange et d’une relation.

Vous l’aurez compris, l’interprétation et la réception des informations permet de donner du sens à ce que “les étoiles montrent” ; Et ainsi d’offrir une autre perspective, qui pourra nourrir l’individu afin qu’il puisse partir sur de nouvelles bases.

L’horoscope : une fausse idée reçue

Lorsque l’astrologie rencontre l’individu en premier ; la première étape à franchir est celle du thème astral. Il s’agit d’une sorte de photographie du ciel au moment de votre naissance (c’est pourquoi on vous demandera souvent l’heure de naissance et la localisation du lieu pour vous donner votre Ascendant – une autre donnée constitutive du thème astral) qui donne des informations sur le positionnement des planètes alentours. Certaines forment des formes géométriques lorsqu’elles sont liées par un trait, d’autres se superposent… C’est ce qu’on appelle des Aspects. Les zones qui classifient le ciel en morceaux s’appellent des Maisons et elles sont toutes liées à un secteur de notre vie (le travail pour la maison XV du Capricorne, les relations sociales pour la maison XVII de la Balance ou encore la famille pour la maison IV du Cancer.) Toutes ces informations sont considérables pour un astrologue !

Voici à quoi ressemble deux thèmes astraux, l’un d’une personne née en juin 1999, et l’autre en décembre 2002 par exemple :

Une vraie macédoine ! Ainsi, vous découvrez que le thème astral d’une personne est bien distinct de celui d’une autre ! Pour peu qu’elles soient nées toutes deux le premier du mois ! Alors, vous comprenez vite que les horoscopes ne peuvent être véritablement généraux ! Ils s’appuient sur certaines données qui regroupent une génération, ou une compilation de thèmes astraux d’un mois particulier par exemple. En effet, il est très difficile d’affirmer que les horoscopes ont une seule vérité concernant chaque signe. Mais pourquoi donc en faire ?

Les horoscopes prennent en compte de nombreuses données, dont celle du signe principal dit “solaire”. Si vous êtes Bélier, c’est que vous êtes nés entre le 21 mars et le 20 avril. Vous bénéficiez donc d’une sorte de “rayonnement” des planètes particulier ; comme lorsque le fait d’être né en été n’est pas la même chose qu’être né en hiver. Même subtilement, l’influence est là. Ainsi on attribue des “tendances” qui pourront modeler l’individu dès sa naissance à certaines caractéristiques de personnalité. C’est pourquoi on attribue le Bélier à la combativité, à la prise d’initiatives et à l’humour simple et efficace ; comme le serait le début d’un printemps nouveau, qui offre des perspectives ignorées jusque là. Autre exemple ; On attribue le Capricorne (décembre/janvier) plutôt au repos, à la sédentarité, à l’introspection et à tout ce qui est lié symboliquement…

En bref, l’horoscope se nourrit de ces “tendances” de naissance et interprète le ciel d’aujourd’hui (donc le thème astral d’une semaine moyenne) pour livrer des indices concernant “l’atmosphère astrale”. Ainsi, on pourra prévoir que les Béliers, dont leur planète liée est Mars, seront moins énergiques si cette dernière est isolée des autres planètes par exemple…comme lorsqu’on parle d’une atmosphère chargée par la colère, par l’ennui, par l’excitation…

Il est donc toutefois possible de produire un Horoscope général ! Mais il est préférable de le considérer avec recul, afin de nous permettre d’incarner le meilleur de nous-même, tous les jours !

Les signes

Les signes sont regroupés en 4 éléments, feu, terre, air et eau, qui sont eux-mêmes distinguables en modes de fonctionnements : Fixes, cardinaux, et mutables ; puis en deux polarités : Féminin et Masculin.

Si on prend les éléments, voici ce que l’on peut en dire :

Le signe de feu se comportera comme un individu passionné, qui, face au chemin de la vie, va avoir tendance à foncer avec presque précipitation, en essayant de cocher toutes les cases de ses désirs (Bélier, Lion, Sagittaire).

Le signe de terre souhaitera prendre le plus de sécurité possible avant de s’embarquer pour ce chemin. Il prévoira tout et avancera avec méfiance mais prudence (Taureau, Vierge, Capricorne).

Le signe d’air papillonnera et pourra s’arrêter en cours de route pour papoter avant de s’envoler vers une autre direction, en zigzag, avec une pointe d’insouciance (Gémeaux, Balance, Verseau).

Le signe d’eau enfin, se posera la question même du chemin, cherchant à le contourner ou à en créer un autre (Cancer, Scorpion, Poissons).

Cette explication imagée permet de mieux saisir les comportements et attitudes déterminées par ces “forces” naturelles. Il en va de même pour les trois modes :

Les mutables (Sagittaire, Vierge, Gémeaux, Poissons) auront tendance à changer d’avis fréquemment ; les fixes (Lion, Taureau, Verseau, Scorpion) pourront changer d’avis peu de fois mais seront très constant concernant leurs profondes aspirations. Enfin, les cardinaux (Bélier, Capricorne, Balance, Cancer) sont souvent très déterminés et passionnés pour un désir en particulier et mettent tout en œuvre pour l’assouvir. Entre les trois types, une complicité souvent spontanée s’articule entre les signes qui en font partie.

Concernant la polarité Masculin/Féminin, elle s’applique aux signes de Feu/Air face aux Terre/Eau. Les premiers cultiveront généralement un côté dit plus “masculin” (extravertis, solaires, ouverts aux autres) alors que les seconds seront plus “féminins” (introvertis, lunatiques, secrets).

Une discipline controversée

Nombre d’entre vous auront certainement croisé un jour dans leur vie des personnes fermement opposées aux potentielles vérités qui peuvent venir de l’astrologie ; la vidéo Youtube d’Hygiène Mentale à ce sujet vous briefera sur les principaux arguments contre la validité des conclusions de cette pratique. Mais si vous êtes de l’autre camp, alors sortez simplement aux sceptiques cette citation d’un illustre personnage de science :

“Sire, moi, j’ai étudié la question, pas vous… ”

Isaac Newton

Si vous désirez en savoir plus sur les thèmes astraux et comment les lire : https://www.astrotheme.fr/

Autres sources utiles :

L’astrologie : Enclyclopédie pratique, Selection Reader’s Digest, Julia & Derek Parker, 1993

https://www.autourdelalune.com/pratiques-astrologiques/petit-manuel-d-astro-gogologie.html

https://www.autourdelalune.com/

Mona Rabine


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *